Presbyterium

Presbiterio

Le presbyterium correspond au périmètre de la basilique byzantine. En se penchant sur la balustrade en fer, il est possible d’apercevoir la Grotte de l’Annonciation. À l’intérieur de l’ancienne abside en hémicycle de l’église byzantine, a été aménagé un espace pour les célébrants. L’autel, orienté vers la Grotte, se trouve au centre de la petite nef.

Au-dessous de la balustrade, on observe des murs et mosaïques du sol de l’église byzantine. Ces structures en mosaïques sont très fragmentaires en raison des transformations structurelles du sanctuaire au fil des siècles. Les mosaïques placées au sud, dont les corniches représentent représentant des entrelacs géométriques, et servant d’encadrement, appartiennent à la nef latérale de l’église byzantine ; les mosaïques que l’on retrouve à l’ouest sont orientés en direction de la Grotte et présentent une couronne formée par des tesselles de couleur noire et rouge-vermeil. Elle représentent au centre le monogramme constantinien constitué des lettres grecques Chi-Ro, les deux premières lettres du mot « Christ ».

Ensuite, un autre tableau constitué avec le même type de mosaïques est composé de tesselles noires sur un fond blanc, et reportent le dessin de la croix cosmique. Ces symboles furent utilisés par les premiers chrétiens en tant qu’emblèmes du Christ ; leur pose sur le sol nous permet de dater cet ensemble de mosaïques à 427 ap. J-C, lorsque l’empereur Théodose II interdit de dessiner des croix sur le sol afin d’éviter tout piétinement du signe de la Rédemption.

Presbyterium