Grotte de Conon

Mosaique-Grotte de Conon

À côté de la Grotte vénérée, en continuant sur la gauche, apparaît une deuxième grotte, communément appelée « grotte de Conon ».

La grotte, creusée dans la roche naturelle, est recouverte de plusieurs couches d’enduit sur lesquelles ont été inscrites des invocations et prières que les pèlerins graffitèrent au fil des siècles.

Le nom de la grotte est à attribuer à la présence d’un sol en mosaïque réalisé à l’époque byzantine et découvert devant la grotte. La mosaïque porte une inscription en grec citant le diacre Conon de Jérusalem qui apporta probablement les fonds nécessaires à la réalisation du sol. Le sol en mosaïques environnant se caractérise par la présence de carrés et de losanges. Les carrés renferment de nombreuses décorations : des croix et des lignes ondulées. Les couleurs qui reviennent sont le noir, le rouge clair et le blanc, la couleur de fond.

Le sol de la grotte est lui aussi recouvert de mosaïques présentant des figures géométriques, des croix ainsi que le monogramme du Christ.

Sur les murs de la grotte, côté est, on aperçoit la toute première couche d’enduit étalée à l’époque byzantine et ornée d’une bande florale légèrement stylisée, portant une inscription peinte en grec citant Valérie, une « servante du Seigneur », qui fit faire « une mémoire pour la lumière ». On suppose qu’il est ici fait allusion à sa volonté de décorer la grotte d’une illustration représentant le Paradis fleuri et dédié à un martyr, probablement Conon de Nazareth.

Grotte de Conon