Église de Saint-Joseph

Interno

En longeant le couvent franciscain dans la direction nord, on arrive au Sanctuaire érigé à la mémoire de Saint Joseph, l’époux de Marie et le père putatif de Jésus.

La tradition antique associe à cette Basilique le souvenir de la maison du charpentier de Nazareth. Parmi les témoignages les plus anciens, rappelons celui du pèlerin Arculfe (VIIème siècle), qui mentionna l’existence d’un sanctuaire connu sous le nom de « Sanctuaire de la Nutrition ». C’est ici que Jésus grandit et fut élevé par ces parents.

Une autre tradition assimile ce lieu à « l’atelier de Joseph », mémoire que les franciscains récupérèrent à leur arrivée à Nazareth au XVIIème siècle.

Aujourd’hui, s’élève sur les ruines de l’église croisée, une structure néo-romane conçue par l’architecte allemand Wendelin (naturalisé français) et réalisée entre 1911 et 1914. Avant une telle date, se dressait à cet endroit une petite chapelle construite par les franciscains en 1754.

À l’occasion des fouilles archéologiques réalisées à la fin du dix-neuvième siècle, on découvrit une cuve avec un sol en mosaïques, interprétée comme étant un ancien baptistère, ainsi qu’une série de grottes et de silos visibles à l’intérieur de la crypte de l’église.

Église de Saint-Joseph