Annonciation

Marie

L’Évangile selon Saint Luc (Lc 1, 26-38)
Introduction

L’évangéliste Luc est particulièrement attentif à la description des événements concernant la Sainte Famille à laquelle il consacra les deux premiers chapitres de son Évangile. La naissance de Jésus, le Sauveur, est annoncée par l’Ange Gabriel à Marie, une jeune israélienne qui vit dans un petit village de la Galilée.
Les premiers mots que l’Ange adressa à Marie furent : « Réjouis-toi », en grec « Chaîre » qui traduit la joie de ce moment car Dieu, par l’action de Marie, la « fille de Sion » de la prophétie de Sophonie (So 3,14), sera en mesure d’accomplir sa promesse de salut, attendue depuis de nombreux siècles par le peuple élu. Comme l’’affirme Benoît XVI dans son livre L’Enfance de Jésus, « avec ce souhait de l’Ange – pouvons-nous dire – commence, au sens propre, le Nouveau Testament, l’annonce chrétienne de la “ Bonne Nouvelle ” ».
Marie se fit « servante du Seigneur » et devint sa « maison » permettant ainsi à Dieu de concrétiser son dessein de Salut. « Les mots de la Vierge : “ Je suis la servante du Seigneur ”, expriment le fait que, depuis le début, elle a accueilli et compris sa maternité comme un don total de soi, de sa personne, au service des desseins salvifiques du Très-Haut » (Jean-PauI II, « Redemptoris Mater », n° 39)
C’est pour cette raison que Marie est devenue un modèle pour l’Église et pour tous les croyants.

Texte

Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
chez une vierge fiancée à un homme de la famille de David, appelé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.
 L'ange entra chez elle et dit: « Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, le Seigneur est avec toi. [Tu es bénie parmi les femmes.] »
 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.
 L'ange lui dit : « N'aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu seras enceinte. Tu mettras au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus.
 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre.
 Il régnera sur la famille de Jacob éternellement, son règne n'aura pas de fin. »
 Marie dit à l'ange: « Comment cela se fera-t-il, puisque je n'ai pas de relations avec un homme ? »
 L'ange lui répondit : « Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.
 Voici qu'Élisabeth, ta parente, est elle aussi devenue enceinte d'un fils dans sa vieillesse. Celle que l'on appelait 'la stérile' est dans son sixième mois. 
En effet, rien n'est impossible à Dieu. » Marie dit : « Je suis la servante du Seigneur. Que ta parole s'accomplisse pour moi ! » Et l'ange la quitta.

Évangiles
Songe de Joseph
Retour de la Sainte Famille en Galilée
Discours de Jésus à la Synagogue