Songe de Joseph

Songe de Joseph

L’Évangile selon Saint Matthieu (Mt 1, 16-25)
Introduction

Dans le récit de Matthieu, le personnage recevant l’Annonciation est Joseph, lequel reçut la visite de l’Ange dans un rêve : celui-ci le rassure et lui confie la paternité vicaire de Jésus.
Joseph se trouve face à une situation difficile à saisir : son épouse promise, Marie de Nazareth, « avant qu'ils aient habité ensemble, se trouva enceinte par l'action du Saint-Esprit. » (Mt 1,18). Mais cet homme répondit généreusement à l’appel de Dieu et réalisa un acte de confiance assimilable à celui que fit Marie.
Dans l’Exhortation Apostolique dédiée à la figure profondément appréciée de Saint Joseph, Jean-Paul II affirme : « L'Écriture sait bien que Jésus n'est pas né de Joseph, puisque, alors qu'il était préoccupé au sujet de l'origine de la maternité de Marie, il lui est dit : cela vient de l'Esprit Saint. Et pourtant, l'autorité paternelle ne lui est pas enlevée puisqu'il lui est ordonné de donner à l'enfant son nom » (Jean-Paul II, « Redemptoris Custos », n° 7).
Toujours dans la même exhortation, on lit : « Au cours de sa vie, qui fut un pèlerinage dans la foi, Joseph, comme Marie, resta jusqu'au bout fidèle à l'appel de Dieu. La vie de Marie consista à accomplir à fond le premier fiat prononcé au moment de l'Annonciation, tandis que Joseph, comme on l'a dit, ne proféra aucune parole lors de son “ annonciation ” : il “ fit simplement ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit ” (Mt 1, 24). Et ce premier “ il fit ” devint le commencement du “ chemin de Joseph ”. Le long de ce chemin, les Évangiles ne mentionnent aucune parole dite par lui. Mais le silence de Joseph a une portée particulière : grâce à lui, on peut saisir pleinement la vérité contenue dans le jugement que l'Évangile émet sur Joseph : le “ juste ” (Mt 1, 19) » (Jean-Paul II, « Redemptoris Custos », n°17).

Texte

Jacob eut pour fils Joseph, l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qu'on appelle le Christ.
 Il y a donc en tout générations depuis Abraham jusqu'à David, générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone et générations depuis la déportation à Babylone jusqu'au Christ.
Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle se trouva enceinte par l'action du Saint-Esprit.
1Joseph, son fiancé, qui était un homme juste et qui ne voulait pas l'exposer au déshonneur, se proposa de rompre secrètement avec elle.
 Comme il y pensait, un ange du Seigneur lui apparut dans un rêve et dit : « Joseph, descendant de David, n'aie pas peur de prendre Marie pour femme, car l'enfant qu'elle porte vient du Saint-Esprit.
 Elle mettra au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
 Tout cela arriva afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète :
 La vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et on l'appellera Emmanuel, ce qui signifie « Dieu avec nous ».
 à son réveil, Joseph fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné et il prit sa femme chez lui, mais il n'eut pas de relations conjugales avec elle jusqu'à ce qu'elle ait mis au monde un fils [premier-né] auquel il donna le nom de Jésus.

Évangiles
Annonciation
Retour de la Sainte Famille en Galilée
Discours de Jésus à la Synagogue