Saint Joseph : 19 mars

Saint Joseph

Dans la tradition antique, le culte rendu à Saint Joseph s’est développé autour de sa maison, et plus particulièrement grâce aux descendants de la famille du « charpentier de Nazareth ».
La maison de Joseph, mentionnée comme lieu de culte par les témoins Épiphane et l’Anonyme de Plaisance, perdit peu à peu de son importance. Ce n’est qu’à la suite de la période croisée qu’elle sera à nouveau valorisée, notamment avec l’arrivée des franciscains.
Dans l’histoire de la spiritualité franciscaine, la figure de Saint Joseph a toujours été mise en lumière en raison de son rôle important en tant que père terrestre de Jésus. Cette tradition a pris une certaine ampleur sous le généralat de Saint Bonaventure de Bagnoregio (XIIIème siècle) ainsi qu’avec le mouvement de l’Observance de Saint Bernard de Sienne (XVème siècle).
Le Calendrier Liturgique a fixé la date de la fête de Saint Joseph au 19 mars. Les premiers à célébrer cette tradition furent les moines bénédictins en 1030, suivis des Servites de Marie en 1324, puis des Franciscains en 1399. Elle a enfin été promue par les actions des papes Sixte IV et Pie V et fut rendue obligatoire en 1621 par le pape Grégoire VI.

À Nazareth, la fête de Saint Joseph est célébrée aux côtés de l’Église toute entière le 19 mars le lendemain du début de la solennité marquée par l’entrée vespérale du Père Custode à l’intérieur de l’église dédiée au Saint. Le 19 mars, après la Messe, la communauté se rend en procession vers la maison de la Vierge, pour une reconstitution des noces de Marie et Joseph. La célébration se termine par une supplication invoquée à Saint Joseph, devant la Sainte Maison de la Vierge, dans laquelle il est acclamé en tant que Custode du Rédempteur, Époux de la Vierge et Patron Universel de l’Église.
Cette festivité est célébrée solennellement par toute l’Église Latine de Terre Sainte et ouvre le temps liturgique qui met en scène le Sanctuaire de Nazareth et se termine le 25 mars avec la solennité de l’Annonciation.

Annonciation