Frère Nicolas de Poggibonsi

Livre d’Outremer (1346-1350)

Frère Nicolas est un franciscain italien qui se rendit en Terre Sainte au XIVème siècle et rédigea l’un des récits de voyage les plus riches en détails géographiques, culturels et de folklore local de son époque. Particulièrement attentif aux choses qui l’entouraient, il a sélectionné de précieuses informations sur Nazareth, comme par exemple la décoration en mosaïque de la Grotte et la galerie reliant la maison de Marie à l’environnement rocheux.
Par ailleurs, la description démontre comment, au cours de cette période, les lieux de l’Annonciation se sont enrichis de détails. En décrivant une colonne présente à l’intérieur de la Grotte, le pèlerin franciscain nous apprend que c’est ici que Marie se serait appuyée lorsque l’Ange entra par une fenêtre située en hauteur.

« La ville est en ruines et il n’y a aucun mur d’enceinte, à l’entrée, chacun doit payer douze drachmas ; elle possède une magnifique église, située à l’endroit même où se trouvait la maison de notre Mère, lorsque l’Ange fit son apparition ; l’église a désormais été démolie, il ne reste plus que la chambre de notre Mère. Cette chambre est particulièrement petite, ornée de mosaïques ; la maison reposait sur une grotte de pierres. À l’intérieur, s’élève une colonne, celle qu’embrassa la Vierge pour se reposer lorsque l’Ange fit son Annonciation ; cette colonne est grosse, plus que ce que peut supporter un homme ; aux pieds de la colonne, se trouvent des fragments d’un muret sur lequel celle-ci avait l’habitude de s’appuyer pour prier. Dans un coté il y a un petit autel, placé au-dessus de la grotte ; au-dessus de la colonne, se tient une grande fenêtre par laquelle entra l’Ange pour faire son Annonciation. La colonne, de couleur grise et particulièrement robuste, est impossible à déplacer. Et voilà, indulgence, culpabilité et peine. »

Traduction française non officielle à partir de l’ouvrage : Alberto Bacchi Della Lega, Libro d'Oltramare, Bologna, 1881, Libro I, cap. CXXVII