Les Mamelouks

À partir de 1260, les mamelouks originaires d’Égypte lancèrent une action militaire contre les Croisés et contre les derniers survivants de la dynastie ayyoubide en Syrie et Palestine. En 1263, le Sultan Baybars ordonna à ses milices d’envahir et de détruire définitivement les lieux chrétiens : la Basilique de l’Annonciation et l’église présente sur le mont Tabor furent contraintes à subir le même triste sort.

Au cours de la période mamelouke (1291-1517), qui commença précisément après la chute de la ville d’Acre, le dernier bastion croisé, Nazareth se dépeupla et devint un village périphérique : les pèlerins courageux qui décidèrent de se rendre dans ce village confirment l’existence d’une petite chapelle qui devait protéger la Grotte de l’Annonciation, accessible en payant une taxe aux Musulmans. Les autres lieux chrétiens mentionnés par les pèlerins de cette époque étaient la Fontaine de Marie, adjacente à l’église de Saint-Gabriel, l’Église synagogale conservée par les Grecs et la grotte du mont du Précipice (Ricold de Montecroix, 1294, Iacopo de Vérone, 1335, Frère Nicolas de Poggibonsi, 1347, Frère Francesco Suriano, 1485). Au XIVème siècle, une petite communauté de franciscains s’implanta à Nazareth avant d’être rapidement contraints de la quitter.

L’Histoire de Nazareth
L’ancienne Nazareth
Époque byzantine
Époque des Croisades
L’empire Ottoman
Le siècle dernier